Historique

Historiquement, notre entreprise est centrée sur la recherche et développement de traitements innovants contre la douleur chronique. Nous nous basons sur quatre piliers d’activité, grâce aux nombreuses expertises complémentaires des membres de l’entreprise. Vous trouverez plus d’informations historiques de l’entreprise sur la page « A propos de nous « .

Nos piliers d’activité

Nous proposons quatre grands axes d’activité :

  1. De la recherche dans le domaine de l’ethnopharmacologie : nos centres d’intérêt concernent des plantes locales de la Vallée Rhénane. En créant un focus sur des plantes régionales, nous contribuons à la sensibilisation des citoyens à l’environnement et potentialisons des filières médicinales locales, éthiques, responsables.
  2. La recherche en neuropharmacologie : la question de la douleur est au centre de nos recherches. Pour adresser la question de la douleur chronique, nous mobilisons des partenariats interdisciplinaires. Plus d’informations sur la page Recherche collaborative.
  3. Le développement de thérapeutiques innovantes : La douleur chronique toucherait plus de 20% de la population adulte dans le monde. Pour la traiter, il est nécéssaire d’utiliser de nouvelles thérapeutiques innovantes, mais également de ré-interroger notre rapport aux traitements et à la médecine grâce à une approche systémique. Voir notre page Algologie 3.0.
  4. Les sciences ouvertes et l’éducation : La transmission des connaissances et leur mise à disposition en Open Access est au coeur des sujets que nous défendons. Chaque projet de recherche fait l’objet d’une valorisation conjointe grâce à de nombreux médias différents. Conférences, expositions, articles grand public… le tout en accès libre. Nous pilotons actuellement la création d’un projet de sciences participatives autour de l’ethnobotanique et la création d’un Observatoire Régional sur la question. Voir la page de l’Observatoire Rhénan de l’Ethnobotanique.

Notre engagement pour la biodiversité

Les derniers rapports du GIEC et des comités spécialistes sont sans appel : la biodiversité est menacée d’extinction. Un million d’espèces animales et végétales sont concernées dans les prochaines années. Si la faune sauvage bénéficie d’une exposition médiatique conséquente, on ne peut pas en dire autour de la flore menacée. Afin de s’engager pour la biodiversité, nous respectons les recommandations émises par le ministère de la Transition Ecologique sur la plateforme RSE (Responsabilité sociale des entreprises). En développant l’utilisation de matériel végétal local et en investissant des techniques d’extraction phytochimiques non polluantes, en s’investissant dans la sensibilisation du public aux enjeux environnementaux, nous maîtrisons notre empreinte biodiversité.