Participation au colloque « Nos soeurs les plantes; repenser les parentèles »

Résumé du Colloque :
Au premier abord, penser le vivant en termes de fraternité ou de sororité semble plus relever de
modes de pensée animistes que d’une froide rationalité scientifique moderne. Pourtant, la
taxonomie classique séparant les vivants en deux règnes distincts : l’animal (anima qui bouge) et le
végétal (immobile) subsiste encore malgré la révolution darwinienne qui inscrit le vivant dans un
processus historique unique. En effet, les espèces actuelles proviennent d’espèces ancestrales, tant
et si bien qu’en remontant le fil des générations, toutes les espèces actuelles présentent un degré
d’apparentement plus ou moins profond. Pourquoi reste-t-il difficile, dans un contexte
scientifique moderne, de s’extraire de la vision aristotélicienne et génésiaque du monde qui place
l’homme en haut de la pyramide du vivant ? Ce colloque a pour objectif d’associer le
développement des récentes découvertes autours du végétal, de présenter les parcours évolutifs
communs entre l’animal et le végétal ainsi que de comprendre les freins socioculturels qui
empêchent l’intégration du vivant comme une parentèle afin de dépasser les frontières construites
entre ces “règnes” par la culture et les sciences modernes pour mieux penser et aider à trouver les
formes de cohabitations adéquates entre humains et autres qu’humains au temps de la multiplicité
des crises écologiques majeures. Lors de la 2nd journée du colloque nous nous attacherons à
trouver des formes de transmission scientifique, éducative, artistique pour dépasser ces
frontières.

Lors de ces journées de réflexion, Eléa Héberlé, chercheuse à Benephyt et communicante scientifique proposera des outils de médiation et de communication pour toucher le public et sensibiliser à la diversité et à la singularité des végétaux. Eléa anime notamment le blog et le compte Twitter « Le Plantoscope« . Elle chronique également sur Podcast Science. Lors de la deuxième partie de ce colloque, la réflexion autour des outils de transmission pertinents pour mieux comprendre la continuité évolutive des organismes vivants sera proposée.

Colloque co-organisé par le Centre des Politique de la Terre, le LADYSS & (atelier 6), le LIED et l’Université de Chicago.
Date : les 25 et 26 novembre 2021
Lieu : Campus Université de Paris, PRG, Amphi Buffon.
Programme provisoire, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *